Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Forêt

Forêt

Les flux rss du siteImprimer la page

La Chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle apporte aux propriétaires sylviculteurs forestiers qui le souhaitent une partie de l'information nécessaire à une bonne gestion de leur forêt. Elle facilite le regroupement des parcelles forestières à l'échelle d'une ou de plusieurs propriétés pour améliorer leur gestion forestière. Elle incité également au regroupement des propriétaires au sein d'associations forestières  pour favoriser le partage des expériences acquises.

La Chambre d'agriculture intervient en partenariat avec le syndicat des propriétaires forestiers de Meurthe-Et-Moselle et le Centre Régional de la Propriété Forestière, proposant également un conseil personnalisé sur des thèmes plus ciblés.

Dans le cadre de l'aménagement foncier agricole et forestier la partie boisée en boqueteaux et le périmètre agricole boisé font l'objet d'une évaluation complémentaire. A la demande du Conseil Général, ce travail est réalisé par la Chambre d'agriculture avec la participation de la commission communale et du géomètre remembreur. Une réflexion est alors menée sur le positionnement raisonné  de la desserte forestière dans les travaux connexes et des éléments boisés à recréer au titre des mesures compensatoires dans le parcellaire recomposé.

Le Plan de Développement du Massif Ouest Lunévillois

La Loi de Modernisation de l’Agriculture et de la Pêche du 27 juillet 2010 a prévu pour chaque région la mise en place d’un plan pluriannuel de développement forestier (PPRDF). Les acteurs forestiers de Lorraine ont élaboré ce document pour la période 2012-2016 et ont identifié des zones et des massifs à l’échelle régionale, présentant des difficultés de mobilisation et justifiant des actions prioritaires. Le secteur de Lunéville Ouest fait partie des 15 secteurs retenus en forêt privée. Ce secteur recoupe plusieurs cantons dont celui de Gerbéviller, Bayon, Haroué, Saint Nicolas-de-port et Champenoux. Etendu sur 101 communes, il est recouvert à 25 % de surface boisée et recense 9 700 ha de forêts privées. Le fort morcellement du foncier et le manque de dessertes constituent des freins majeurs à la mobilisation du bois. Les peuplements sont majoritairement composés de feuillus et pâtissent d’un manque de gestion. Les parcelles sont souvent étroites et dépendent de la gestion des parcelles voisines. Ce constat a motivé la mise en œuvre d’un Plan de Développement de Massif (PDM) qui a pour but de mobiliser les bois, mais aussi de travailler sur la restructuration foncière, la desserte et l’amélioration de peuplement

Bourse foncière forestière

Les moyens mis en œuvre par le Plan de Développement du Massif permettent aux propriétaires d’obtenir une unité forestière d’une surface viable, offrant des possibilités de gestion durable. Afin d’aider les propriétaires qui souhaitent vendre leurs parcelles, la Chambre d’agriculture a mis en place une bourse foncière forestière. Des interventions sylvicoles sont également coordonnées par la Chambre d’agriculture entre plusieurs propriétaires. Elles ont pour objectif de faciliter le retour à la sylviculture des petites propriétés forestières morcelées. Elles peuvent être de différents ordres : éclaircies résineuses, coupes d’amélioration feuillues, amélioration des peuplements pauvres, dépressages, taille de formation et entretien des jeunes peuplements, plantation. Les réalisations sont effectuées par des acteurs économiques locaux, désignés par sous massif, par un comité de pilotage composé d’élus, des financeurs et de propriétaires.

Contact :

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Tel : 03.83.93.34.10

Le PDM, c'est quoi ?

La démarche PDM

Vosges
Durée : 8 min 05 s

La Chambre d'agriculture des Vosges a réalisé une vidéo sur la démarche PDM : Plan de Développement de Massif en forêt privée. Chambre d'agriculture...