Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Biodiversité

Biodiversité

Les flux rss du siteImprimer la page

En Meurthe-et-Moselle, les milieux naturels et la vie animale contribuent à la beauté des paysages et du cadre de vie. Nécessaire au maintien de l'écosystème, la biodiversité est un atout de l'agriculture qu'il convient de mieux connaître et de protéger, une mission pour laquelle la Chambre d'agriculture conduit plusieurs actions.

AGRIFAUNE

L'opération AGRIFAUNE est mise en place dans le cadre d'un partenariat entre les Chambres d'agriculture, les FDSEA, les Fédérations des chasseurs et l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). L'objectif est la prise en compte de la biodiversité favorable à la petite faune de plaine à l'échelle de l'exploitation agricole. En Lorraine, la convention signée en 2007 définit 4 axes de travail : 

  • Créer un réseau d'une douzaine d'exploitations, 4 d'entre elles se situent en Meurthe-et-Moselle
  • Réaliser une approche territoire avec, pour la Meurthe-et-Moselle, la réalisation en 2008 d'un diagnostic sur 9 communes : DONCOURT, SAINT-MARCEL, BRUVILLE, MARS-LA-TOUR, HANNONVILLE, SPONVILLE, PUXIEUX, TRONVILLE, XONVILLE. Ce secteur est classé au niveau Européen comme "prioritaire Petite Faune"
  • Mettre en place des expérimentations, deux plates formes intercultures ont été implantées en Meurthe-et-Moselle, l'une dans le secteur de DONCOURT et l'autre de NOMENY
  • Réaliser des formations croisées entre les techniciens cynégétiques et agricoles

Insérer les téléchargements

A revoir avec Célia!

IBIS

IBIS est un projet national (PROJET CASDAR avec le soutien financier du Ministère de l'Agriculture) qui a permis de construire en 2010 une méthode et des outils de conseil pour aider les agriculteurs à prendre en compte la biodiversité dans leur prise de décision, tout en intégrant les conditions économiques pour la mise en oeuvre des actions "sans frein sur l'activité économique de l'exploitation". 

Ce projet a rassemblé une cinquantaine de partenaires de tous les horizons (développement agricole, recherche, milieux associatifs, enseignement...) et a concerné 4 régions : Centre, Picardie, Lorraine et Poitou-Charentes. Piloté par le Chambre d'agriculture du Centre et réalisé sur un réseau national de 80 exploitations agricoles (en grandes cultures ou en polyculture élevage bovin), la méthode de diagnostic a été testé par des binômes de conseillers associant compétences agricoles et naturalistes.

Ces travaux ont fait ressortir l'importance d'une compréhension du fonctionnement global de l'exploitation et l'intérêt du croisement des compétences agricoles agricoles et naturalistes. Ils ont permis d'élaborer des méthodes de diagnostic et de conseil à l'échelle de l'exploitation agricole pour développer la biodiversité favorable au système de culture avec la prise en compte du volet socio-économique.

Il en résulte une boite à outils à destination des acteurs souhaitant accompagner les agriculteurs sur la thématique Biodiversité.

En Meurthe-et-Moselle 3 exploitations ont déjà réalisé un diagnostic IBIS (à CHAMBLEY BUISSIERES, FROVILLE et la ferme du lycée agricole de Pixérécourt à MALZEVILLE) et 4 autres sont en cours dans le secteur du GVA de l'Amezule.

 

Espaces Naturels Sensibles

Le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle a fait réaliser un inventaire des richesses naturelles qui a montré la présence de milieux présentant une grande variété d'espèces ou une originalité floristique et faunistique ; ceux-ci sont dénommés Espaces Naturels Sensibles.

La préservation de la biodiversité constitue un enjeu international, européen et national. Aussi le Conseil Départemental a décidé de mettre en oeuvre un schéma départemental en ENS ayant 4 objectifs : 

  • Connaître les ENS
  • Préserver et gérer
  • Sensibiliser et valoriser
  • Communiquer et évaluer

Natura 2000

Les sites Natura 2000 sont gérés par un Comité de Pilotage dont la composition est arrêtée par le Préfet. Le Préfet convoque ce Comité de Pilotage afin que les Représentants des collectivités territoriales et de leurs groupements désignent le Président de ce dernier. La collectivité territoriale est chargée d'élaborer les documents d'objectifs et d'en suivre la mise en oeuvre. La Chambre d'agriculture participe systématiquement au groupe de travail "agriculture" créée pour chaque site Natura 2000.

Le DOCOB, document d'objectifs, doit être élaboré pour chaque site et comprend :

  • L'inventaire de l'existant, rapport de présentation = État de conservation et exigences écologiques des habitats et des espèces, la localisation...
  • Les objectifs de développement durable : hiérarchisation des enjeux et objectifs
  • Les propositions de mesures appropriées
  • Les cahiers des charges applicables aux contrats Natura 2000
  • La liste des engagements faisant l'objet de la Charte Natura 2000
  • Les modalités de suivi des mesures

 

Les sites Natura 2000 sont classés en : 

ZCS : Zone Spéciale de Conservation au titre de la Directive "Habitats", c'est à dire conservation des habitats naturels de la faune et de la flore sauvage. Ces zones sont proposées en SIC (Site d'Importance Communautaire) à la Commission Européenne. 

ET/OU

ZPS = Zone de Protection Spéciale au titre de la Directive "Oiseaux", c'est à dire la protection des habitats nécessaires à la reproduction et la survie d'espèces d'oiseaux considérées comme rares ou menacées en Europe. Ces zones font l'objet d'un arrêté ministériel du MEDD les désignant.

Des mesures Agro-Environnementales sont proposées sur des sites Natura 2000. Ces mesures sont des modifications de pratiques sur les prairies principalement au niveau de la fertilisation et des modalités de gestion. Les agriculteurs peuvent souscrire à un contrat sur 5 ans sur les parcelles concernées par un site Natura 2000 retenu pat au niveau régional ; cette démarche est volontaire. Les mesures sont spécifiques à chaque site et ont été définies par l'opérateur en lien avec la Chambre d'agriculture.